Construction

Qu’est-ce qu’un bâtiment à Haute Qualité Environnementale (HQE) ?

À l’heure où l’environnement vit ses pires instants, les initiatives pour le préserver sont pléthores. Le bâtiment et la construction étant l’un des secteurs les plus polluants, les concepts environnementaux se font de plus en plus nombreux. Parmi eux figure la Haute Qualité Environnementale (HQE).

Démarche HQE : définition, principe, fonctionnement

Ces dernières années, les conférences internationales sur le thème du développement durable se sont multipliées. Il a été relevé que les domaines de l’urbanisme et de l’architecture sont particulièrement polluants, mais qu’il reste possible de réduire les émissions de CO2. De ce constat, de nombreuses démarches ont alors vu le jour pour réduire les impacts environnementaux des rénovations ou de la construction. La Haute Qualité Environnementale en fait partie. Mise en place par l’Association HQE en 1996, elle a pour mission de favoriser les constructions confortables et saines pour les utilisateurs et qui limitent les dégâts sur l’environnement. Les bâtiments HQE partagent les buts communs à une maison autonome en assurant une autosuffisance énergétique et à une maison bioclimatique en étant durables et respectueux de l’écologie. Une des particularités de cette démarche est qu’il ne s’agit ni d’une obligation légale, ni d’un label, ni d’une norme bien qu’elle s’inspire des labels de haute performance énergétique. Les professionnels ou particuliers qui souhaitent construire ou rénover selon ce principe le font par recherche d’économie ou dans une volonté de protéger l’environnement.

Maison HQE : quelles sont les cibles ?

La démarche HQE répond à 14 objectifs répartis en quatre grandes catégories. Dans la catégorie « éco-construction », il faut par exemple un chantier à faible nuisance sonore ou encore utiliser des produits et techniques de construction spécifiques. Le thème « éco-gestion » regroupe quatre cibles dont la gestion des déchets d’activités, de l’eau, de l’énergie, de la maintenance et de l’entretien. Le thème « confort » rassemble le confort olfactif, visuel, acoustique et hygrothermique. Enfin, la catégorie « santé » impose la qualité de l’air et de l’eau ainsi que le respect de conditions sanitaires des espaces.

Une des particularités du concept est qu’il n’est pas obligatoire d’atteindre toutes les cibles pour obtenir la certification. Il suffit de respecter les 7 objectifs de la démarche. La délivrance de la certification « NF Ouvrage Démarche HQE® » s’effectue auprès de l’association HQE uniquement. Pour les projets de réhabilitation et de construction, il est recommandé de faire appel à des spécialistes sensibles au concept pour être sûr d’atteindre facilement les objectifs escomptés.

Les avantages de la démarche

Construire un bâtiment HQE offre une myriade d’avantages. Cela permet d’être en phase avec les préoccupations environnementales en matière d’économie des ressources et d’énergie. Ce type de maison garantit une meilleure qualité de l’air notamment grâce à la baisse des émissions de COV. La pollution est réduite et la gestion de l’eau s’effectue de manière optimale pour éviter toute forme de gaspillage. La question des coûts est aussi importante puisqu’envisager une maison HQE permet de faire baisser le coût de construction et de fonctionnement. De plus, les bâtiments certifiés bénéficient de plus-value sur le marché de la vente immobilière. Ils sont en conséquence plus faciles à vendre et à un meilleur prix.

Ajouter un commentaire

Poster un commentaire

A découvrir …